Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
vendredi, 25 juin 2021

Your monthly usage limit has been reached. Please upgrade your Subscription Plan.

°C

RDC : redynamisation du corps de protection des parcs nationaux pour lutter contre les tueries des éco gardes

Les tueries des éco-gardes dans les parcs et réserves du pays par des groupes armés a été au centre des échanges entre le ministère de l’Environnement et le commandement du quartier général du corps Protection des parcs nationaux (PPN), le samedi 13 février. Ce corps de Protection a soumis ce weekend au ministre Claude Nyamugabo une série de difficultés qui ne lui permet pas de remplir efficacement sa mission dans les parcs, réserves et autres aires protégés.

Le Corps PPN est créé depuis 2015 et fonctionne sous l’administration de trois ministères notamment la Défense, l’Environnement et celui du Tourisme. D’après le général Massi Bamba, commandant du corps PPN, les tueries des éco gardes constituent un des plus grands défis à relever surtout dans le parc des Virunga :

« Tous les jours il y a des combats dans le parc. Les Maï-Maï, ADF. Il y a 4 jours une quarantaine des personnes venaient d’être tuées par ces groupes armés. Nous devons donner les moyens aux éco gardes pour se mouvoir dans ces zones. Jusque-là, les éco gardes sont formés mais il faut recruter, renforcer cette formation pour être aguerris puisque les autres qui les attaquent sont armés. Eux doivent aussi savoir comment manipuler les armes et les équiper avec les armes pour que quand ils sont attaqués, qu’ils sachent comment se défendre ».

Claude Nyamugabo, ministre de l’Environnement, a réaffirmé son engagement pour que les Eco gardes, militaires et tous les autres agents de ce corps bénéficient des conditions qui assurent un travail décent et sécurisé.

« Moi comme ministre de l’Environnement, je souhaite que ce service soit vraiment opérationnel aux côtés des Eco gardes. Le rôle que vous avez à jouer est très important. Je ferai rapport au commandant suprême et j’insisterai également auprès de mes collègues pour que rapidement ce corps soit opérationnel au sein de nos parcs », a promis M. Nyamugabo.

Parmi des mesures envisagées figure l’interdiction d’exploitation des minerais dans les parcs et aussi l’arrestation de tous les négociants d’or connus comme actifs dans ces zones précises.

Rédaction sango26

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

rester informé!

Inscrivez-vous pour recevoir l’actualité la plus fraiche