Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
vendredi, 25 juin 2021

Your monthly usage limit has been reached. Please upgrade your Subscription Plan.

°C

Conflits et sous développement dans le Mai-ndombe: le tireur de ficelle identifié à Kinshasa selon plusieurs observateurs

La province du Mai-ndombe située à l’Ouest de la République Démocratique du Congo traverse une zone de turbulence depuis une décennie. Cela ne favorise pas un décollage pour son développement malgré les potentialités naturelles et humaines qu’elle regorge. Cependant,la situation semble vraiment tendue dans ce coin du pays depuis quelques mois. Selon plusieurs témoignages, il est observé une situation qualifiée de bizarre tendant à une rébellion, où le vice-gouverneur Jack’s Mbombaka membre de la famille biologique de Gentiny NGobila, ancien Gouverneur de Mai-ndombe et Gouverneur actuel de la Ville-Province de Kinshasa, serait en complicité avec l’actuel commissaire provincial de la police, le général Christian PayPay pour arracher de force le pouvoir. Ceci ressort d’un conseil des ministres du gouvernement provincial du Mai-ndombe organisé récemment au cours duquel la situation sécuritaire à Inongo et dans toute la province a été analysée. Après cette analyse, le gouvernement provincial avait déclaré la semaine dernière le commissaire provincial de la Police nationale congolaise,le Général Christian Pay Pay persona non grata à la suite de son comportement jugé de non professionnel et son rôle principal dans la déstabilisation des institutions provinciales.
D’après nos sources,le Général Paypay Christian aurait refusé de quitter la province. ce dernier a arraché les gardes commis à la sécurité du Gouverneur, lui obligeant ainsi de quitter la province pour leur laisser champ libre à fin de bien assigner la mission leur confiée par Gentiny Ngobila, apprend-t-on. Un comportement que plusieurs observateurs qualifient de rébellion, qui risque d’embraser toute la province si l’autorité compétente ne s’y implique pas.

Craignant pour sa sécurité, l’autorité Provinciale à dû quitter la province. Et son adjoint, qui serait le jeune frère de Gentiny Ngobila, ne cesse de faire des déclarations à travers la presse locale, rassurant la population que rien ne va se passer et qu’il serait désormais aux commandes de la province.
Les analystes provinciaux insistent que tout ceci est télécommandé par l’homme fort de Kinshasa. Le sous développement et l’ imbroglio que traverse le Mai-ndombe seraient donc l’œuvre de Gouverneur de Kinshasa et ancien Gouverneur de Ma-ndombe Gentiny Ngobila.

S’expliquant sous couvert de l’anonymat, ces observateurs disent que Gentiny NGobila( Gouverneur du Mai-ndombe à l’époque), serait entrain de chercher à couvrir les crimes de 2018 de Yumbi dans lesquels il est cité, en se servant de son jeune frère qui se trouve être le vice-gouverneur et le général, son beau-frère.

Rappelons que trois ans après, la justice n’est toujours pas rendue pour des tueries de Yumbi dans le Mai-ndombe où despersonnes étaient massacrées.
Selon les chiffres officiels, il y a eu 535 morts et 20000 déplacés.
L’ONU avait estimé à l’époque que ce massacre pourrait constituer des crimes contre l’humanité.

Pendant ce temps, les trois bourgmestres de la ville d’Inongo suspendus pour immoralité et incompétence par le gouverneur Mputu Paul Boleilanga, il se sont ensuite rebellés contre le numéro 1 provincial en contestant cette décision. A en croire certaines indiscrétions, ils seraient intrumentalisés par le vice-gouverneur. Cette série d’éléments font partis de nombreux autres non évoqués à l’instar de la corruption des députés provinciaux qui ont refusé une motion de déchéance qui visait l’actuel président de l’Assemblée provinciale réputé proche du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

De ce qui précède, l’intervention des autorités nationales s’impose pour éviter le chaos à cette province qui peine à décoller depuis le dernier découpage territorial en République Démocratique du Congo.

Rédaction

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter

rester informé!

Inscrivez-vous pour recevoir l’actualité la plus fraiche